Pour terminer notre saison musicale, le quatuor Simon et Marie-Hélène Beaussier nous offrent un des sommets de la musique de chambre, le Quintette à cordes D.956 de Franz Schubert pour deux violons, alto et deux violoncelles. Composée au cours de l’été 1828, quelques mois avant la mort du compositeur, l’oeuvre nous frappe par son ampleur, sa profondeur, son lyrisme, son écriture quasi orchestrale. Une occasion de se plonger, au plus près des musiciens, dans une page unique, véritable quintessence du premier romantisme musical

Extrait de répétition du Quintette de Schubert
Nouvel extrait de la répétition du Quintette de Schubert